48.89° N 2.37° E

Materiaux divers, 2019

vue de l’exposition 48.89° N 2.37° E, Péniche La Pop, Paris

Un péniche comme un vaisseau. À l intérieur on pénètre un infra mince, une brèche horizontale entre aquatique et céleste. Au plafond, des tracés provenant des diagrammes solaires utilisés en architecture, schématisent la course du soleil en lieu et axe de stationnement de la péniche. Au sol, des courbes évoquent le flux de l eau circulant en dessous et dévié pas quelques monticules de sable et de terre, vestiges de l’activité passée de la péniche.
Dans cet espace graphique se diffusent des sonorités oscillant de l’eau à l’éther, où s’entremêlent des sons aquatiques à ceux, plus allégoriques, de notre galaxie via des traductions sonores des fréquences émises par les étoiles et les planètes.

Une déambulation dans un espace graphique rendant visible les mouvements affleurant la péniche, une navigation immatérielle et onirique, à une dérive verticale entre la terre et le cosmos.