fontaine hépathiques


chambre

aoriste

réversion

la siouva

albedo

accrétion

coriolis

cladonia

ellipses

traversée

still alive

meteors ascendances

virga

particules

erosion

sporophore

excretion

substrat

cidade

specimen

cosmogonie

radiographie

sablier

SOL

sillage

l'envers

concretion

empreinte

fodere

chondrite

vallen

white rabbit

canopée

zibens

c=1/√ρχ

białe

cîme

sŭma

nebbiu

amé

CHAMBRE RESIDUELLE

aquarium, socle, moteur, dispositif sonore, aspirine, 30 x 30 x 120 cm, 2018.

précédent | suivant




"Chambre résiduelle" est une sculpture sonore proposant une interprétation possible des sons de l'univers. Le chant du cosmos devient perceptible grace à cet étrange instrument d'allure science fictive dont les harmoniques sont générés par des micro bulles. "Chambre résiduelle" suggère un hypercube par une structure géométrique quadridimensionnelle composée de deux aquariums reliés entre eux par des arrêtes en métal. Une petite machinerie mécanique pilotée par un système informatique fait chuter des morceaux d'aspirine à intervalles irréguliers au dessus d'un aquarium. Immergé dans cette eau, un hydrophone capte les sons du déferlement des fines bulles que libèrent les cachets. Ce dispositif propose une évocation du cosmos, l'installation comme une fenêtre sur un infini, les sons comme figures de notre immersion.