la siouva

albedo

albedo

accretion

coriolis

cladonia

ellipses

traversée

still alive

meteors ascendances

virga

particules

erosion

sporophore

excretion

substrat

cidade

specimen

cosmogonie

radiographie

sablier

SOL

sillage

l'envers

concretion

empreinte

fodere

chondrite

vallen

white rabbit

canopée

zibens

c=1/√ρχ

białe

cîme

sŭma

nebbiu

amé

ACCRETION

Installation sonore
Bétonnière, charbon, roches volcaniques, ciment, sable, terre, encre de chine, pigments, 2017

précédant | suivant





Des demi-sphères, dont la texture veinée et le relief terreux rappelle ceux d'astres lointains, sont accrochées au mur selon une ligne horizontale désaxée. Mélange de béton, roche, terre et pigment, ces « astres » reconfigurent un système planétaire dont le nom de chacun est issue de divinités mésopotamiennes.
Au sol, une bétonnière noire laisse entendre le carambolage de gravats contre ses parois métalliques. Dans le tambour s'entrechoquent des minéraux monochromes : pierre volcanique, charbon et sable noir. La rotation de cet outil industriel, se fait l'écho d'un système héliocentrique / formation par accretion de la matière de notre univers. Le gigantisme cosmique, hors de portée humaine, est ici évoqué grace à des matériaux de chantier en lien direct avec l'activité la plus terre-à-terre qui soit : la maçonnerie. Un mode rudimentaire et prosaïque qui rapproche avec humour le maçon d'un démiurge.
Une manière de réhabiliter la tâche originelle de l'artiste, qui consiste à révéler des mondes inconnus et à questionner la nature du réel.