Ampholyte

Concrétions calcaires, eau, encre de Chine, 200 x 230 x 20 cm, 2021

Vue de l’exposition « A perte de vue », La Halle, Pont en Royans

Contenus dans un bac légèrement surélevé du sol, de jeunes stalagmites émergent d’une étendue de sable humide. Ces concrétions calcaires, que l’on retrouve habituellement dans les grottes, sont générées par une infiltration d’eau qui, lentement, accumule des dépôts de matières minérales. Ici, l’eau ne s’est pas faufilée dans une croûte rocheuse mais à travers l’épaisse construction d’un blockhaus.
Dans ce bunker abandonné d’une côte bretonne, les pluies successives de ces 80 dernières années se sont insinuées et chargées de matière. Ainsi drainé en gouttes incessantes, les minéraux issus de cette architecture de béton se solidifient en une formation géologique active.

Les couleurs des concrétions ainsi formées varient du blanc pur au gris ciment en passant par un orange rouille provenant des fers armant la structure.
Avec un développement bien plus rapide que dans les conditions naturelles, ces stalagmites font ici coïncider temporalités humaine et géologique. Elles nous rendent ainsi témoins du mouvement de la matière minérale souvent considérée comme inanimée.

© Blaise Adilon
© Blaise Adilon
© Blaise Adilon